• sciences sociales

Lors de mes rencontres avec mes clients, je suggère parfois de consulter certains documents (livres pratiques, romans, films). J’ai regroupé ces références afin de faciliter leur recherche.

Si vous avez des suggestions, n’hésitez surtout pas, car ces listes sont loin d’être exhaustives et demeurent en évolution continue.

Livres

Une logique de la communication …………………………………………..

Auteurs: Watzlawick, Beavin, Jackson

Mon commentaire

J’ai dû me retenir de ne pas écrire un grand nombre des ouvrages de Paul Watzlawick, ce spécialiste des théories de la communication qui est à la fois psychologue, psychothérapeute, psychanalyste jungien, sociologue et membre fondateur de l’école Palo Alto.

J’ai choisi ce livre, car il traite entre autres de la position haute et de la position basse dans les relations interpersonnelles. À travers de nombreux exemples, il démontre comment paradoxalement celui qui occupe la position basse bénéficie souvent d’une capacité d’influence et de responsabiliser beaucoup plus grande que celui qui se maintient dans une position haute.

Il est à se demander si l’inspecteur de police Columbo à la télévision ne s’est pas inspiré de Paul Watzlawick dans sa façon de mener ses enquêtes.

Mon commentaire

Cet ouvrage m’a passionné, car enfin, grâce aux nombreux comptes rendus d’entretiens, j’avais l’impression d’assister à des séances de psychothérapie menées par des maîtres de l’intervention. L’approche proposée est originale, déroutante, en plus de s’avérer d’une grande efficacité.

Je crois, nous dit Paul Watzlawick, que ce livre est d’une importance fondamentale pour tous les professionnels des psychothérapies systémiques et Ericksoniennes, mais aussi pour tous ceux qui sont concernés par la compréhension et la résolution des problèmes humains car les stratégies que nous décrivons peuvent être appliquées non seulement aux psychothérapies, mais aussi et de façon plus générale aux situations interpersonnelles qui ne relèvent pas de la clinique.

Un thérapeute hors du commun: Milton H. Erickson ………………………..

Auteur: Jay Haley

Mon commentaire

Durant mes études de maîtrise, mon superviseur de stage m’avait recommandé ce livre qui m’a non seulement permis d’élargir ma conception de l’intervention de manière considérable, mais m’a fait éclater de rire à plusieurs reprises. Les méthodes de Milton Erickson sont déconcertantes, car souvent par des chemins inattendus, il sait amener un changement de dynamique. Chacun des récits qui y sont rapportés est savoureux et stimule la réflexion.

Récits de solution: recueil d’histoires qui donnent espoir

Auteures: Insoo Kim Berg et Yvonne Dolan

Mon commentaire

Un autre ouvrage dont une des principales qualités est de présenter des échanges entre un intervenant et son client, ce qui permet de visualiser concrètement des rencontres et identifier les pivots à l’efficacité thérapeutique. De plus, il se dégage de ce livre, une vision humaniste et optimiste, croyant au grand potentiel humain, même lorsque la situation semble pourtant désespérée.

Mon commentaire

Cet ouvrage bien documenté de ce professeur de l’Université du Québec à Trois-Rivières permet de comprendre l’origine de chacun des troubles de personnalité du DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) en abordant différents traumatismes de l’enfance. Il offre également des pistes d’intervention en psychothérapie afin de faciliter une meilleure adaptation des personnes ayant ces troubles.

La méthode Schopenhauer (roman) …………………………….

Auteur: Irvin D. Yalom

Mon commentaire

Le psychiatre et psychothérapeute Irvin Yalom est l’auteur de plusieurs romans mêlant de manière habile la psychologie, la philosophie et l’histoire. Dans La méthode Schopenhauer, le psychologue Julius Hertzfeld dans la soixantaine apprend qu’il est atteint d’une maladie mortelle. Il décide alors d’entrer en contact avec Philip Slate, un patient qu’il considère comme représentant son plus grand échec. Depuis ce temps, malgré de grandes carences en matière de relations humaines, ce dernier a décidé de devenir également psychothérapeute. Philip a développé sa propre méthode à partir des écrits de Schopenhauer.

Ce roman offre de riches réflexions sur le rôle de l’intervenant, le déroulement de séances de thérapie de groupe et le sens de la vie.

Appelez-moi Stéphane (théâtre) ………………………………..

Auteurs: Claude Meunier et Louis Saïa

Mon commentaire

Un professeur de théâtre s’improvise thérapeute de groupe afin de satisfaire des besoins liés à son égo. Le chaos s’installe alors et cette comédie hilarante vient à sombrer pas à pas vers le drame.

Voilà une parfaite illustration d’un grand pouvoir d’influence bien mal maîtrisé et de la responsabilité que nous avons face à tous ceux qui nous accordent pleinement leur confiance.

 

Répertoire des services communautaires du Grand Montréal

……………………………………….

Mon commentaire

Ce répertoire est surnommé le bottin vert par les gens du milieu communautaire et il est publié tous les deux ans au coût d’environ 60 $. Il s’agit d’un outil précieux et complet pour tous intervenants voulant disposer d’une vue d’ensemble des ressources communautaires accessibles de cette région. Il peut constituer également une très bonne liste d’employeurs potentiels pour un professionnel en recherche d’emploi dans le domaine social.

Films

In Treatment (En analyse) (série télé) ………………………………….

Réalisateur: Hagai Levi

Mon commentaire

Trois saisons sont disponibles de cette adaptation d’une série télévisée israélienne mettant en scène Paul, un psychologue et ses différents patients. Chacun des épisodes représente une séance. Bien que l’action se passe entièrement dans son cabinet, In Treatement regorge d’intrigues et de rebondissements.

L’évolution de chacun des personnages est riche en contenu. Les moments où les changements opèrent chez ses patients ont su captiver mon attention. Pertinent d’observer que ce n’est pas parce que Paul est un psychologue des plus compétents qu’il a réponse à tout en ce qui concerne sa propre vie.

 La chambre du fils (fiction) ……………………………

Réalisateur: Nanni Moretti

Mon commentaire

Dans ce film italien, un psychologue est déstabilisé par un drame terrible.

Important film sur le deuil, mais aussi sur la relation professionnelle entre l’intervenant et son client. Le psychologue peut-il continuer d’exercer son travail, lorsque lui-même doit faire face au désastre?

The King’s Speech (Le discours d’un roi) (fiction) …………

Réalisateur: Tom Hooper

Mon commentaire

Par l’aide qu’il apporte au roi d’Angleterre Georges IV à vaincre son bégaiement, cet orthophoniste démontre des habiletés exceptionnelles en coaching. Ce film sait illustrer l’évolution d’une relation de confiance entre un professionnel de la relation d’aide et son client, malgré la complexité liée au rapport hiérarchique.

What about Bob (Quoi de neuf Bob?) (fiction) …………………..

Réalisateur: Frank Oz

Mon commentaire

Cette comédie des années 80 traite du rapport de force entre le psychologue et son patient et comment l’arrogance de l’intervenant qui croit savoir et être en contrôle peut devenir un piège dangereux pour lui-même.

Bill Murray y joue le rôle d’un patient souffrant de troubles multiples dont la dépendance affective. La problématique ne déteint pas seulement sur sa vie, mais également dans la relation thérapeutique.

 

Le jeu de la mort (documentaire) ……………………………

Réalisateurs: Thomas Bornot et Gilles Amado

Mon commentaire

Ce documentaire s’inspire de l’expérience de Milgram, une expérience psychosociale dans les années 60 démontrant que sous la pression des ordres d’un scientifique, 62% d’une population administraient des décharges électriques extrêmes. Du point de vue de la psychologie, il est fascinant, voir même inquiétant de réaliser comment une forte majorité des gens qui nous entourent, perdent leur jugement et sont prêts à obéir à des ordres absurdes et cruels, lorsqu’ils sont sous l’emprise d’une forte autorité.

Dans ce documentaire datant de 2009, l’autorité est incarnée par une animatrice de télévision et les spectateurs dans les gradins. Depuis l’expérience des années 60, le taux d’obéissance aveugle des sujets n’a pas diminué et au contraire, est devenu supérieur à 80%

Bien entendu, la personne qui reçoit les supposées décharges électriques est un acteur, mais tous ceux qui sont soumis à les administrer ainsi que l’auditoire participant à cette émission l’ignorent.